Moins + Moins = Plus

Moins + moins = plus

Règle de vie

Les choses bougent beaucoup. Je suis en plein déménagement, au coeur d’un changement de vie, de lieu, bref loin du fleuve tranquille, et heureux de le vivre.

J’ai décidé de me limiter  et revenir aux fondamentaux de ma vie. Ainsi, je pense arriver à tenir mes objectifs sans me laisser déborder. Et je ne veux pas non plus être simplement occupé.

Non, je veux me concentrer sur ce qui est important pour moi. C’est comme cela que nous pouvons mener notre entreprise, notre vie, sereinement et efficacement 🙂 .

Règle 1: limite = puissance

Regardez dans votre vie, chaque fois que vous limitez le temps passé à faire quelque chose, que se passe-t-il ?

  • Vous courez dans tous les sens ?
  • Vous commencez autre chose ?

Non, vous vous mettez à agir sur ce qui vous fait avancer le plus vite vers le but à atteindre. Et ça fonctionne ! Pourquoi ? Parce que vous avez une « deadline » . Je ne suis pas un fervent des mots anglais à outrance, celui là me parait pourtant plus évocateur. Passé cette ligne, cette date, c’est “mort”.

En informatique, j’ai commencé il y a plus de trente ans. Nous avions un tableur qui tenait, avec les données , sur une disquette de 512 ko . Aucune information superflu, des lignes de programme optimisées au cordeau, pas une qui ne serve pas l’essentiel.

Aujourd’hui, nous mettons tout ça sur une clé USB de 32 Go, soit un rapport phénoménal. Pensez-vous que tout soit optimisé ? moi non.

Règle 2 : Limite, donc productivité

Votre budget temps étant serré, vous allez devoir choisir. Et choisir c’est renoncer.

Depuis que j’ai remis en place cette règle de vie, en juillet, j’arrive à tenir mes trois objectifs majeurs de la semaine. Je suis obligé de faire le meilleur usage de mon temps et de laisser tomber ce qui n’est pas essentiel.

Je vais également choisir ce que je fais et non pas faire ce qui me tombe dessus.

Résultat induit : j’ai plus de temps pour d’autres taches importantes pour moi : du temps pour moi, pour les gens que j’aime. Et je suis moins stressé, le demi-sourire cher à la Pleine Conscience revient se poser sur mes lèvres, ouf ! 😉

Voici les limites que j’ai posées moi-même et qui semblent fonctionner – mais n’oubliez pas qu’elles seront différentes pour vous.  testez, adaptez, soyez pragmatique.

Objectif UN : Le nombre de buts que je me suis autorisé à avoir à un moment donné. Je ne peux vraiment me concentrer que sur un seul objectif à la fois … pas plus que cela sinon je vais perdre le focus et de l’énergie.

3 TPI: le matin, levé à 6h. Après le rituel du p’tit déj et un peu de méditation, je choisis les trois Tâches Plus Importantes de la journée et je me concentre uniquement là-dessus. Certains jours, c’est une formation que je dois assurer et je ne mets que deux taches.

La règle de vie sous-jacente est que je ne rajoute pas de taches le lendemain tant que la tache du jour n’est pas terminée. Je peux très vite voir si mon estimation du temps est bonne. Si la même tache TPI revient sur la semaine … problème 😉

3 moments mails : je vide mes 2 boîtes, une perso et l’autre pro trois fois par jour. Si un mail urgent d’un client arrive dans la journée avec une action immédiate, je m’en occupe et c’est tout.

3 phrases par mail : vous avez peut-être remarqué que je n’ai pas de mal à écrire des articles de plus de 500 mots 😉 . Cette règle ne s’applique pas à mes mails. J’applique la règle des 3 phrases, ce qui accélère le traitement et me permet d’aller à l’essentiel du message.

Ces points sont développés dans ma Méthode OSER².

Règle 3 Limite et plaisir

Un point à ne pas occulter cependant est de se faire plaisir durant la semaine. N’attendez pas systématiquement la fin de semaine pour souffler. Chaque jour, prenez 10 minutes, ou plus, pour un petit break, une pause sourire, bref tout ce qui vous plait et vous fait du bien.

Ensuite, remettez-vous sur la tâche en cours. Vous verrez que la pêche est revenue. Et  vous gagnez dix fois le temps passé à cette petite pause.

Et vous comment gérez-vous ? Laissez-moi un commentaire, je le lirai avec plaisir.

Bonne journée

Philippe

Cette Habitude des 30 secondes Va Changer Votre Vie (et la productivité)

Habitudes

Il n’y a pas de raccourcis ou solutions rapides quand il s’agit de la réussite.

Mais tout ne doit pas prendre des heures ou des jours de travail afin d’avoir un grand impact sur votre vie. Certaines des habitudes les plus puissantes et évolutives, prennent moins d’une minute à mettre en œuvre et ce que vous apprendrez juste en dessous en est le parfait exemple.

Elle est rapide à réaliser, super facile à mettre en œuvre et cela va changer la façon dont vous faites les choses :

Avant que je vous dise exactement ce qu’est l’habitude de 30 secondes, je voudrais tout d’abord démontrer pourquoi elle est si puissante et pourquoi vous en avez besoin.

Lire la suite

Apprenez à apprendre

Apprendre

Je suis un éternel apprenant. J’adore apprendre, comprendre et transmettre. C’est dans mon ADN je crois car cela m’ a suivi dès que j’ai commencé à savoir lire. Evidemment, au début, je me suis contenté d’apprendre  :-)…

Avec le temps, j’ai compris que la faculté à développer était finalement l’ouverture, la capacité d’apprendre à apprendre. Si vous maitrisez celle-ci, vous pouvez progresser dans ce que vous voulez, mieux que la plupart des gens et surtout beaucoup plus vite et avec beaucoup moins d’effort.

Je partage avec vous ces points clés.

Lire la suite

Le Verre Brisé ça a du bon

Lâcher prise

Combien de fois avez-vous été irrité quand quelqu’un ne fait pas les choses comme vous avez l’habitude de les faire vous-même ?

Ou quand vous avez prévu quelque chose de fun et les choses ne se passent pas du tout comme vous l’auriez espéré?

Combien de fois êtes-vous énervé parce que quelqu’un n’a pas fait son travail, parce que votre partenaire ou un ami n’est pas à la hauteur de son engagement ou parce que votre enfant ne se comporte pas comme vous l’attendez ?

Ce type de colère ou d’irritation arrive souvent. Et il n’est pas facile de trouver la paix quand vous êtes devenu contrarié ou irrité.

 

Voici une des zen habitudes dans la quête de la paix de l’esprit: “voir le verre comme déjà cassé” .

 

Voir que  la cause de notre stress, la colère et l’irritation est que les choses ne vont pas comme je les aime,  comme je l’avais planifié. Je perds le contrôle.  Réfléchissez , combien de fois cela vous est-il arrivé ?

Acceptation

Et pourtant la solution est simple: attendre que les choses aillent “mal”, que les choses soient différentes de ce que j’espérai , m’attendre à l’inattendu . Et l’accepter.
Quand vous déroulez le film et connaissez déjà la fin , la catastrophe n’est finalement qu’une péripétie dans l’aventure de la vie. Vous pouvez alors reprendre le cours de votre vie, dans le présent. Vous vous sentez plus léger car vous n’avez plus peur.

Et si le verre casse, vous ne serez pas perturbé ou triste – car il était déjà cassé, le jour où vous l’avez eu en main. Et vous vous rendrez compte que chaque moment que vous avez passé est précieux.

  • Attendez-vous à ce que votre ami ne soit parfois pas là quand il faudrait.
  • Attendez-vous à ce que votre partenaire soit moins parfait.
  • Attendez-vous à ce que votre enfant fasse des bêtises- tous les enfants en font. Et ne vous laissez pas perturber  quand ils dérapent, quand ils ne font pas ce qu’ils sont «censés» faire … parce qu’ils vont forcément mettre en désordre votre joli plan.
  • Attendez-vous à ce que les choses n’évoluent pas comme prévu.
  • Attendez-vous à ce vos clients soient un peu rugueux, pas à l’écoute.
  • Attendez-vous à des collègues absents en cas de besoin.
  • Attendez-vous à ce que votre entreprise ne donne pas ce que vous attendiez.
  • Attendez-vous à du verre à briser.

Et acceptez-le. 🙂

Attention, ne confondez pas avec du pessimisme et les gens qui voient tout en noir. Il ne s’agit pas non plus de projeter du négatif.

Vous ne changerez pas ces faits inévitables – car ils se produiront, par la suite.Et si vous vous attendez à ce que cela se produise, vous ne serez pas tellement bouleversé. La vie va son cours et vous êtes dans un torrent qui est rarement un long fleuve tranquille. Cette façon de penser me permet de relativiser , de lâcher prise en replaçant l’évènement dans son contexte.

Vous n’allez pas réagir de manière excessive, sans dramatiser. Vous pouvez parler à une personne au sujet de son comportement et lui demander de bien vouloir tenir compte de vos sentiments quand elle fait cela … mais vous ne serez pas trop émotif et n’allez pas envenimer les choses hors de proportion.

Vous souriez, et, juste, pensez : « Je m’attendais à ce que cela se produise. Le verre était déjà cassé. Et je l’accepte. « 

Vous aurez la paix de l’esprit.  Et elle vient plus vite que ce que je pensai au départ. La seule chose est de casser le verre d’entrée 😉

Je travaille depuis quelques temps sur cette méthode car j’ai du mal avec le lâcher prise sur les gens que j’aime. Les évènements qui m’arrivent , là c’est moins dur. Mais l’affectif  est encore un sujet de friction….

Et vous, que pensez-vous de cette méthode? Laissez-moi un commentaire, je le lirai avec plaisir.

Bonne journée

Philippe

Essentiel et Important

Essentiel et Important

Essentiel

Je ne regarde pas la télé, j’écoute rarement les informations.

Nous sommes abreuvés de tout ce qui ne va pas dans ce monde …. où pourtant de si belles choses sont réalisées tous les jours par de si belles personnes.

Dans la gestion des priorités, mon fil rouge dans ma sphère professionnelles j’ai souvent eu tendance à oublier la première des priorités, prendre soin de moi :-).

Nous, patrons, entrepreneurs, solo ou PME, homme ou femme, nous donnons presque tout à notre passion.

2020 est autour de moi une année de transition pour beaucoup de monde. Pour moi, c’est l’année des grands changements.J’ai décidé depuis quelques mois de me passer en priorité UN , avant mon travail, pour être justement plus efficace, et ne pas oublier l’Essentiel et l’Important, moi, les gens que j’aime.

Aujourd’hui c’est dimanche. Profites-en pour appliquer les principes de Léo Babauta ( l’art d’aller à l’essentiel ) , fais toi un petit rituel matinal, vois les gens que tu aimes, profite de la vie

Je te mets un lien vidéo, juste la dessous , pour un pur moment de bonheur, sur un texte de Charlie Chaplin.

 

Excellente semaine.

Philippe

 

 

Lecture à l’ère d’internet

Lecture à l’ère d’internet

règle de vie

J’ai toujours beaucoup lu. Par gout, par amour des mots, des voyages, des aventures, de la connaissance.

Je comprends qu’aujourd’hui, à l’ère de l’immédiateté et d’internet, il suffit de poser une question et nous avons la réponse, non, plutôt une multitude de réponses…

Avec la lecture, l’apprentissage est la base et pas forcément une réponse ultra rapide à une question, dont la réponse sera aussi vite oubliée…

Alors prendre l’habitude de lire, où cela nous conduit-il?

Développement personnel

J’ai pensé que cela me conduirait à acquérir beaucoup de connaissances dans le domaine du développement personnel notamment, car c’est un domaine qui m’a séduit il y a longtemps.

Cela s’est produit dans une certaine mesure, mais a aussi élargi mon ignorance. Imagine ta connaissance de tout champ comme un cercle.

Dans le cercle se trouve ce que tu sais. En dehors du cercle est tout ce que tu ne sais pas. Le bord du cercle représente ta conscience de ce que tu ne sais pas.

Comme le cercle grandit en taille, sa superficie augmente, mais il en va ainsi de sa circonférence. Donc, plus tu apprends, plus tu deviens conscient de ce que tu as encore à apprendre.

Il y a un avantage à cela. Comme ce cercle extérieur ne cesse de s’élargir, et à acquérir une meilleure compréhension de ce que tu ne sais pas, tu peux être plus sélectif dans ce que tu décides d’apprendre par la suite.

Interdépendance

Un concept qui est vraiment clair pour moi, c’est l’interdépendance de tous les domaines de la croissance personnelle. Souvent, le problème que nous pensons avoir n’est pas le vrai problème que nous devons résoudre. Une recherche dans la prise de poids par exemple va t’amener sur  ton histoire personnelle et un point en amène un autre. Résultat,  tu couvres un vaste champ de domaines pour un point de départ ciblé.

Habitude

Mon expérience m’a montré que le bénéfice réel ne vient pas de ce que tu lis, mais plutôt de l’habitude de la lecture. Lorsque tu lis un nouveau livre chaque mois par exemple ( 10 minutes par jour ), tu conditionnes ton esprit à piocher en continu dans de nouvelles connaissances. Ta pensée reste alerte et nette.

Ton cerveau est continuellement à brasser de nouvelles idées, à la recherche de nouvelles connexions qu’il peut faire. Chaque jour, tu l’alimentes avec  plus d’idées, que ton cerveau doit trouver un moyen d’intégrer dans ta base de connaissances.

Une  lecture fréquente met le feu à  ton activité neuronale, même pendant les périodes où tu ne lis pas.

Ce n’est pas la lecture d’un seul livre qui importe, que l’habitude de lire chaque jour.

La lecture est un peu comme l’exercice physique. La lecture est une séance d’entraînement pour le cerveau.

Tu ne dirais pas: «Dis-moi ce que je peux faire comme séance d’entraînement, samedi, pour atteindre la forme. » Et il est tout aussi vain de dire: «Dis-moi quel livre je peux lire pour surmonter la procrastination. »

Tout comme pour être tonique ton corps a besoin de l’habitude d’exercice régulier, tonifier ton esprit nécessite l’habitude de la lecture.

Ce sont de bonnes nouvelles parce que cela signifie que tu n’as pas faire cela  pendant 2 ans avant d’obtenir le bénéfice le plus important, qui est le conditionnement mental quotidien.

Au bout de quelques semaines à maintenir l’habitude de la lecture quotidienne, tu va commencer à remarquer des résultats puissants.

Un effet secondaire supplémentaire est que ton estime de soi montera aussi d’un cran, surtout si tu as lu beaucoup de livres sur l’autonomie.

Lire des idées positives chaque jour sert à contrer les influences les plus négatives.

La lecture d’un livre par mois est une habitude extrêmement utile. Et c’est agréable aussi.

Et toi ? Lis-tu régulièrement ? Veux-tu en faire une habitude ? Laisse-moi un commentaire, je te répondrai avec plaisir.

Bonne journée

Philippe

Réussite ? vous avez dit réussite ?

Réussite ? vous avez dit réussite ?

 Réussite, un mot, tellement de possibilités

Les chemins que prend la vie sont parfois bizarres, surprenants, mais toujours pleins d’enseignements si nous savons écouter leurs messages.

J’avais prévu un weekend de 4 jours de bootcamp intense, du gros travail  avec des gens que je connais et du business en ligne de mire. Une rencontre rare, et j’en suis revenu changé 😉 .

Ce matin, j’ai envie de te parler différemment, de pousser un peu les lignes 🙂 et de reprendre une plume que j’avais un peu laissé de côté.

Nous parlons souvent de réussite, mais laquelle ? Qu’est-ce que la réussite signifie pour vous?

  • Est-ce de réussir en affaires?
  • Est-ce le succès en famille?
  • Est-ce le succès en matière de santé?
  • Ou est-ce le succès comme personne et faire une différence dans ce monde?

Toutes ces définitions se valent, mais je pense qu’il est encore plus important de vivre une vie harmonieuse, et non pas « équilibrée ».  25% ici, 25% là, …. tout égal, ces notions là ne m’intéressent pas.

Pour moi, une vie réussie, c’est davantage que juste avoir un certain montant sur mon compte bancaire ou atteindre un certain niveau de carrière, ou d’avoir une vie bien rangée.

Une vie réussie, dans le sens le plus large,  est :

  • pleine d’opportunités que tu n’as pas peur d’essayer,
  • pleine de travail amusant et significatif pour toi,
  • une vie où tu peux passer du temps de qualité, en étant présent,  avec les gens que tu aimes,
  • une vie que tu vis sans regrets…

N’est-ce pas cela une vie formidable?

Il n’y a pas de secrets pour vivre une vie réussie, mais il y a quelques zen habitudes que nous oublions parfois.

 

1. Se hâter lentement

La raison pour laquelle nous oublions parfois de réussir dans la vie est que nous sommes toujours pressés ( j’en parle car je connais ça … )

Nous sommes pressés d’arriver à quelque chose (sans d’abord penser si nous avons vraiment besoin d’être là ou non.) Nous sommes pressés d’atteindre un but sans penser si ce but est ce que nous voulons ou non.

Autorise-toi à ralentir, te détendre, respirer et réfléchir sur ce que le succès est vraiment pour toi. Autorise-toi à te libérer des attentes des autres et des normes dictées par notre société. Définis tes propres règles, significatives et importantes pour toi.

 Le succès, c’est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est vouloir ce que vous obtenez.

~ Dale Carnegie.

 

2. Éliminer ce dont vous n’avez pas besoin

Après avoir maîtrisé l’étape 1, il est temps d’avancer et de désencombrer ton style de vie. Le succès ne signifie pas être un surhomme ou une superwoman.

  • Tu n’as pas à courir un marathon afin d’être en bonne forme – 30 minutes de course ou de marche rapide par jour sont suffisants.
  • Conduire une voiture très chère n’est pas nécessaire pour afficher ton statut.
  • Ne sois pas quelqu’un que tu ne veux pas être, la vie est trop courte pour cela.

Élimine les objectifs qui ne sont pas significatifs pour toi, désencombre ta maison, cesse de communiquer avec des gens qui te pompent émotionnellement, et abandonne des activités vides de sens ( TV et trop de surf internet sont certainement les premiers à partir.)

En se débarrassant des choses inutiles , tu fais  de la place pour le succès dans ta vie.

 

 3. Ne pas avoir peur d’échouer

L’échec est le succès si l’on en tire des leçons.

~ Malcolm Forbes

Les échecs sont inévitables sur tout chemin, en particulier le chemin de la réussite. Il ne fait aucun doute que, tôt ou tard, tu  feras une erreur ou tes tentatives échoueront. Cependant, laisser cet échec arrêter ton chemin vers le succès est la plus grande erreur que tu puisses faire.

L’échec est tout simplement un panneau de signalisation, d’alerte sur la route. Qu’il soit sur ton chemin ne signifie pas que tu doives  terminer ton voyage. Arrête-toi, attend, repars.

 

 4. Cultiver la persévérance

Je ne pense pas qu’il y est une autre qualité aussi essentielle à la réussite de toute nature que la qualité de la persévérance. Elle surmonte presque tout, même la nature. 

~ John D. Rockefeller

Thomas Edison avait essayé des milliers de fois de créer l’ampoule électrique. Il a dit, « Je n’ai pas échoué, j’ai identifié 10.000 moyens qui ne fonctionnent pas. » Bien sûr, grâce à sa persévérance nous jouissons de la lumière dans nos maisons aujourd’hui.

Renoncer à quelque chose dans la vie est toujours la voie la plus facile, mais ce n’est pas la voie qui te mènera à la réussite. Quand mes enfants étaient petits, j’ai essayé de leur faire comprendre le partage…pas mal d’essais infructueux. Et puis , un jour les voir naturellement donner leur jouet à un copain de classe valait bien de persévérer, sans se décourager.

Nous avons tous des projets qui semblent trop grands, trop difficiles ou impossibles. Si nous pouvons persévérer, la plupart de ces projets seront un succès. Et un conseil, partage-les.

 

 5. Croire en quelque chose de plus grand que toi

Il y a des puissances en ce monde qui sont beaucoup plus grandes que nous. La puissance que vous choisissez de croire en peut être la Nature, l’Univers, Dieu … La seule puissance dans ce monde qui est limitée est la puissance d’un être humain égocentrique.

Quand tu ne crois en rien de plus grand que toi-même, tu donnes de la place à l’égoïsme et l’orgueil .Cela finit par conduire à l’envie, la jalousie, et au vide intérieur. Une  vie réussie ne s’arrête pas sur les réalisations matérialistes, elle t’emmène sur le chemin de la spiritualité et la croissance infinie. Et ce ne sont pas des balivernes 😉

 

 6. Prends le temps d’aimer et d’être aimé

Qu’est-ce que la vie s’il n’y a pas de place pour l’amour?

A quoi sert de travailler dur si ce travail n’apporte pas des résultats au-delà de garnir ton compte bancaire?

Quel est le but de vivre dans une grande maison si cette maison reste froide et vide tout le temps?

L’amour est vraiment la plus grande puissance au monde. Il saura t’inspirer, te motiver, et il te donnera la force nécessaire en cas de besoin. Patron, manager, jeune, moins jeune, nous marchons quelques fois un peu forcé…. le regard de ton enfant, des yeux qui brillent  te font avancer, te relever.

 

 7. Pense à quelqu’un d’autre que toi

Essayez de ne pas devenir une personne de succès, mais plutôt essayer de devenir une personne de valeur.

~ Albert Einstein

Si tes efforts ne sont pas fondées sur l’égoïsme, mais plutôt sur la générosité et la bonté de ton cœur, alors peu importe ce que tu fais dans la vie, tu auras du succès. Lorsque tu arrêtes de ne penser qu’à toi-même, tu découvriras un tout nouveau sens à une vie réussie.

 

Et pour toi, qu’est-ce que ta réussite signifie aujourd’hui?

Laisse-moi un commentaire et je le lirai avec plaisir.

Bonne journée

Philippe

 

 

Habitudes clés l’effet de levier qui te manque

Habitudes clés l’effet de levier qui te manque

Habitudes clés

Quelles sont les habitudes clés? Pourquoi sont-elles des habitudes  essentielles que tu peux développer?

Les habitudes clés conduisent au développement de bonnes habitudes multiples. Elles commencent un effet de chaîne dans ta vie qui produit un certain nombre de résultats positifs.

Par exemple, disons que ton habitude clé est de dormir 8 heures toutes les nuits.

Ton objectif initial est d’avoir plus de repos. Mais cette habitude peut également conduire à des résultats positifs et non intentionnels comme :

  • Devenir plus productif chaque jour.
  • Changer tes habitudes alimentaires.
  • Avoir plus de temps pour faire de l’exercice.
  • Améliorer les communications avec ton entourage parce que tu n’es plus irritable.

Au début, tu voulais plus de sommeil, mais cette habitude majeure a généré un certain nombre d’habitudes supplémentaires.

Le développement des habitudes clés peut devenir une partie essentielle de ton parcours de développement personnel.

Maintenant, voyons ensemble comment intégrer ces techniques dans ton quotidien.

Une Leçon tirée de “The Power of Habit”

Des habitudes clés ? Charles Duhigg, bestseller avec The Power of Habit: Why We Do What We Do in Life and Business  nous l’explique.  Tu n’as pas à changer des douzaines d’habitudes pour atteindre tes objectifs. Il suffit d’en changer seulement quelques-unes, les habitudes clés, qui vont avoir un effet de levier sur tes résultats.

Comment une habitude clé peut-elle nous aider ?

Voici quelques exemples :

  1. Éliminer les pensées négatives.

Disons que tu veux réduire les pensées et les paroles négatives.  Cela peut avoir un effet positif dans beaucoup de sphères de ta vie. Quand tu arrêtes de penser négatif, tu penses positif. Quand tu penses positif, des choses positives commencent à arriver dans ta vie. Et surtout, tu t’en aperçois 😊.

 

  1. Éliminer le perfectionnisme.

Éliminer le perfectionnisme t’aidera à expérimenter de nouvelles choses. Quand tu es perfectionniste, tu ne veux pas tenter quelque chose de nouveau de peur d’échouer. Cela bloque tes rêves et tes aspirations profondes. Une fois cette habitude changée, tu t’autorises à évoluer vers ce que tu veux vraiment.

 

  1. Éliminer les excuses.

Nous passons souvent trop de temps à nous trouver des excuses. Stopper cette habitude d’expliquer notre manque de résultats peut changer ta vie. Tu vas retrouver le focus qui permettra d’avancer.

 

  1. Commencer à épargner.

Nous sommes encouragés par la société de consommation à  dépenser. La vertu de l’épargne est ignorée par beaucoup de gens. Réduire tes dettes, mettre de l’argent de côté petit à petit  te conduit à la sécurité financière.

 

Le point clé

Le secret réside dans la façon dont nous mettons en place ces habitudes. Par la pratique, les formations et la compilation de nombreux ouvrages spécialisés, tu peux avancer dans les changements souhaités dans ta vie personnelle et professionnelle.

Je te propose de gagner du temps et de travailler avec mon livre « Habitudes : la Méthode Habitude Durable – La Maîtrise »  disponible en versions numérique et papier.

 

Et toi , quelles sont tes habitudes clés ? laisse-moi un commentaire pour les partager avec nous.

Excellente semaine.

Philippe.

 

La méthode Ivi Lee : une routine quotidienne

La méthode Ivy Lee

En 1918, Charles M. Schwab était l’un des hommes les plus riches du monde. Schwab était le président de Bethlehem Steel Corporation, le plus grand constructeur naval et le deuxième plus grand producteur d’acier en Amérique à l’époque. Le célèbre inventeur, Thomas Edison, qualifiait Schwab de «hustler master». Il cherchait constamment un avantage sur la concurrence.

Un jour de 1918, dans sa quête pour accroître l’efficacité de son équipe et découvrir de meilleures façons de faire les choses, Schwab a organisé une réunion avec un consultant en productivité très respecté, nommé Ivy Lee.

Lee était un homme d’affaires prospère et on se souvient largement de lui en tant que pionnier dans le domaine des relations publiques. Comme le veut l’histoire, Schwab a amené Lee dans son bureau et lui a dit: «Montrez-moi un moyen d’accomplir plus de choses ».

« Donnez-moi 15 minutes avec chacun de vos cadres », a répondu Lee.

« Combien cela va me coûter », a demandé Schwab.

« Rien », a déclaré Lee. « Sauf si ça fonctionne. Après trois mois, vous pouvez m’envoyer un chèque pour ce que vous pensez que cela vous vaut. »

La méthode Ivy Lee

Au cours de ces 15 minutes avec chaque dirigeant, Ivy Lee a expliqué sa routine quotidienne simple pour atteindre une productivité maximale:

  1. À la fin de chaque journée de travail, écrivez les six choses les plus importantes que vous devez accomplir le lendemain.N’écrivez pas plus de six tâches.
  2. Hiérarchisez ces six éléments par ordre d’importance.
  3. Lorsque vous arrivez le lendemain, concentrez-vous uniquement sur la première tâche. Travaillez jusqu’à ce que la première tâche soit terminée avant de passer à la deuxième.
  4. Approchez le reste de votre liste de la même manière. À la fin de la journée, déplacez tous les éléments inachevés vers une nouvelle liste de six tâches pour le jour suivant.
  5. Répétez ce processus tous les jours ouvrables.

La stratégie semblait simple, mais Schwab et son équipe dirigeante ont fait un essai. Au bout de trois mois, Schwab était si enchanté des progrès de son entreprise qu’il appelait Lee dans son bureau et lui rédigeait un chèque de 25 000 $ ( 400 000$ actuel )

La méthode Ivy Lee de hiérarchisation de votre liste de tâches semble trop simple.

Comment quelque chose d’aussi simple peut-il valoir autant?

Qu’est-ce qui le rend si efficace?

 

La méthode de productivité d’Ivy Lee utilise de nombreux concepts dont j’ai déjà parlé.

Voici ce qui la rend si efficace:

C’est assez simple pour fonctionner réellement.

La principale critique des méthodes comme celle-ci est qu’elles sont trop basiques. Elles ne tiennent pas compte de toutes les complexités et les nuances de la vie. Que se passe-t-il si une urgence survient? Qu’en est-il de l’utilisation de la toute dernière technologie à notre avantage? D’après mon expérience, la complexité est souvent une faiblesse car elle rend plus difficile le retour à la normale. Oui, des urgences et des distractions inattendues se produiront. Ignorez-les autant que possible, traitez-les quand vous le devez, et revenez à votre liste de tâches prioritaire dès que possible. Utilisez des règles simples pour guider un comportement complexe.

Cela vous force à prendre des décisions difficiles.

Je ne crois pas qu’il y ait quelque chose de magique au sujet du nombre de six tâches importantes de Lee par jour. Cela pourrait tout aussi bien être cinq tâches par jour. Cependant, je pense qu’il y a quelque chose de magique dans le fait de s’imposer un cadre. Je trouve que la meilleure chose à faire lorsque vous avez trop d’idées (ou lorsque vous êtes submergé par tout ce que vous devez faire) est d’élaguer vos idées et d’éliminer tout ce qui n’est pas absolument nécessaire. Les contraintes peuvent vous améliorer. La méthode de Lee est similaire à la règle 25-5 de Warren Buffett, qui exige que vous vous concentriez sur 5 tâches critiques et que vous ignoriez tout le reste. Fondamentalement, si vous ne vous engagez dans rien, vous serez distrait par tout.

 

Elle supprime le frottement au démarrage.

Le plus gros obstacle à la plupart des tâches est de les démarrer. Sortir du canapé peut être difficile, mais une fois que vous commencez à courir, il est beaucoup plus facile de terminer votre entraînement. La méthode de Lee vous force à décider de votre première tâche la veille de votre démarrage.. C’est simple, mais ça fonctionne. Au début, il est tout aussi important de commencer que de réussir.

 

Cela vous oblige à effectuer une seule tâche à la fois.

La société moderne aime le multitâche. Le mythe du multitâche est qu’être occupé est synonyme d’être meilleur. L’opposé exact est vrai. Avoir moins de priorités mène à un meilleur travail. Étudier des experts de renommée mondiale dans presque tous les domaines – athlètes, artistes, scientifiques, enseignants, PDG – et vous découvrirez une caractéristique commune: FOCUS. La raison est simple. Vous ne pouvez pas être au maximum de votre potentiel sur une tâche si vous divisez constamment votre temps de dix façons différentes. La maîtrise nécessite concentration et cohérence.

 

La bottom line ? Faites la chose la plus importante d’abord, chaque jour. C’est le seul « hack » de productivité dont vous avez besoin.

 

Vous avez envie d’aller plus loin dans votre domaine, sans vous prendre la tête ? avec plus, beaucoup plus d’efficacité ? Suivez mon Challenge 8 jours, c’est simple, pratique et fun. En plus c’est GRATUIT 🙂

Comment former de nouvelles habitudes simplement ?

Nouvelles habitudes

Aujourd’hui nous allons parler des nouvelles habitudes. Et plus particulièrement des bonnes, celles qui nous permettent de mettre en place des process, d’augmenter notre efficacité, d’atteindre nos objectifs.

Le Paradoxe de la formation d’une Habitude

Comment se forme une habitude ? C’est très intéressant. Si vous regardez de plus près, les mauvaises habitudes se développent très facilement. Vous répétez seulement quelques fois un certain comportement, sans forcément le remarquer d’ailleurs. Et boom ! cela devient une habitude, qui s’ancre très vite dans votre quotidien et vous ne le savez même pas J

Mais quand, consciemment, vous essayez de créer une nouvelle habitude productive, que se passe-t-il ? vous décidez de faire quelque chose de nouveau, et là, vous êtes excités, vous bougez un max, vous allez changer le monde, vous êtes hyper motivés. Ça dure 3 jours, et puis le 4°, votre motivation chute. Et que faites-vous ? car c’est là que le challenge commence.

Quand la motivation chute c’est là que l’habitude prend le relais. C’est facile quand le moteur du tout nouveau tout beau pousse à fond, mais quand les premiers jours de grâce sont passés, c’est là que la plupart des gens échouent dans la mise en place d’une nouvelle habitude.

Et c’est de cela que je veux vous parler aujourd’hui. Je vais vous donner une trame, très simple et très pratique pour créer de nouvelles habitudes, et non seulement pour les créer mais plus encore pour s’y coller, et les ancrer.

1. Faites-en la première chose de la matinée

Tout d’abord, votre nouvelle habitude devrait être la première chose à faire le matin. Pourquoi cela ? Pourquoi la première tâche matinale ? Quand vous introduisez un changement dans votre vie, c’est dur parce que vous êtes une créature faite d’habitudes. Nous sommes accoutumés à faire les choses d’une certaine façon. Quand vous introduisez du changement, cela demande une certaine dose d’énergie, de volonté, de discipline pour arriver à déclencher ce changement. Il faut casser un ancien paradigme pour le remplacer par un autre.

Votre volonté et voter discipline sont comme un muscle. Elles peuvent s’étirer, se renforcer ou devenir flagada. Le matin, au réveil, vous sortez d’une bonne nuit de sommeil, vous êtes regonflés à bloc. Quand vous allez essayer quelque chose de nouveau, cela vous semblera plus facile à faire. Votre volonté est à son maximum et le changement passe plus facilement.

Pensez à la fin de votre journée. Vous rentrez d’une longue journée de travail, et ne voulez plus rien faire. Vous voulez vous relaxer.  Faire des choses qui vous relaxent. Vous êtes épuisés physiquement et donc mentalement, vous n’êtes pas là et pourtant vous voulez faire un changement. Cela va être dur à faire. C’est pourquoi de nouvelles habitudes sont plus faciles à prendre le matin, frais et dispos.

Donc, idéalement, vous êtes parti pour faire ça en premier le matin, mais si ce n’est juste au début, en tout cas le plus près possible du matin.

2. Eliminer la Friction

Ce paragraphe a trait à tout ce qui peut éliminer la friction. Ce que je veux dire par là ? laissez-moi vous donner un exemple. Disons que vous essayez de créer une habitude de jogging 30 minutes le matin. Vous êtes à fond, vous vous levez le matin à 6 h. Vous êtes super fier car vous n’avez pas tapé sur le snooze. Vous préparez vos affaires et vous ne trouvez pas vos chaussures. Vous regardez partout, rien à faire.

Dans le même temps, dans votre tête, une petite voix vous dit « tu es fou ? retournes te coucher. C’est tôt, tu es supposé dormir ». Mais vous persévérez, vous continuez à chercher et vous les trouvez. Vous allez vers la porte, et là, votre iPhone n’est pas chargé, et vous ne pouvez pas courir sans musique.

Cet obstacle après un premier vient entraver largement votre envie de faire un jogging. Le premier passe encore, mais le second… Et vous laissez tomber. Vous verrez demain.

C’est cela la friction. Ce sont toutes ces petites choses qui vous font sortir de la route pour prendre une nouvelle habitude.

Comment éliminer la friction ? c’est très facile. Le jour d’avant le premier jour de démarrage de la nouvelle habitude, Prenez 5 minutes et asseyez-vous tranquillement. Pensez au processus en détail. Visualisez-vous au réveil et tout ce qu’il vous faut faire pour partir faire votre jogging.

Que vous faut-il ? Quand vous êtes à la salle de bain ? vos habits ? les chaussures ? la musique ? de l’eau ? les clés ?

Aucune étape n’est trop petite, car demain matin, quand vous serez motivé pour y aller, les grains de sable pourront enrayer la mécanique. Il est important de lever tous les obstacles, même tout petit. Ainsi, vous serez au top le matin du départ.

Préparez-vous pour le succès.

Laissez vos chaussures au pied du lit. Laissez vos clés devant la porte pour ne pas les oublier. Chargez votre iPhone. Passez toutes les étapes, les petits pas nécessaires pour qu’arrive le matin et que vous démarriez au poil.

Disons que votre nouvelle habitude est d’écrire 500 mots tous les matins. Préparez votre bureau, la table ou vous travaillez afin que la seule chose, la première que vous verrez le matin en vous levant soit votre ordinateur, ou le cahier sur lequel vous écrivez. Vérifiez que le traitement de texte se lance bien, ou que vous avez les stylos qu’il faut. Lancez tout le soir, pour être sur que l’ordinateur ne va lancer une mise à jour demain matin.

Éliminer la friction, c’est préparer tout en avance, vous préparer pour le succès. Ainsi le prochain jour, quand vous démarrez votre nouvelle habitude, vous faites tout juste, avec le minimum de friction possible. Si vous avez de la friction, un peu beaucoup, ce sera beaucoup plus dur. Il y a un point où la friction devient si présente que vous laissez tomber. Planifiez tout à l’avance. Aucune étape n’est trop petite pour ne pas la préparer. Visualisez la veille, préparez et éliminez la friction.

3. Commencez Petit

Enfin, en 3, il s’agit de démarrer petit. C’est la clé de ce processus. Commencer petit vous ouvre la porte. Pensez à ceci : si la dernière fois que vous avez couru, il y a… 5 ans, vous avez voulu courir 30 mn par jour de suite, c’était trop dur. Commencer avec 5 minutes, c’est plus facile.

Envisagez la plus petite portion, la plus petite étape pour démarrer, lancer le processus. Et allez-y.

Revenons sur l’objectif de courir. Passez à un premier objectif de 2 minutes. 2 minutes, cela peut vous sembler ridicule, mais il y a une logique derrière. Quand vous mettez le curseur sur 2 minutes, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas démarrer. A une hauteur de 30 ou 40 minutes, vous rationalisez sur cet obstacle. A 2 minutes, il n’y a pas de prise pour les objections. Vous n’en trouvez pas.

La seconde raison pour commencer petit est que cela vous met le pied à l’étrier. C’est un vieux proverbe, c’est le premier pas qui coûte, mais il est toujours aussi vrai. Tout est dessiné pour vous pousser à faire le premier pas et c’est la clé du succès. Commencer petit.

Une fois que vous avez commencé, vous allez sans doute dépasser le temps. Et c’est parti J Et vous vous sentez bien parce que vous avez réussi à commencer.

C’est un autre point clé. Modifiez votre objectif pour qu’il soit très petit modifie votre perception du succès. Il arrive beaucoup plus vite. Si vous mettez le Running à 30 minutes et vous n’y arrivez pas, vous avez un sentiment d’échec. Et le lendemain, vous n’avez plus la motivation pour recommencer. Là, en mettant à 2 minutes, vous allez réussir le premier jour. Et le second, vous n’avez plus d’appréhension pour recommencer. Au contraire, vous êtes impatient de vous y remettre.

Commencer petit est très important pour votre processus. 2 minutes de jogging, écrire 3 phrases, lire 1 page. Démarrez. Une fois lancé, vous allez faire plus. Et vous surpasserez votre objectif.

Et ainsi, vous avez dans les mains la clé magique pour créer de nouvelles habitudes. Attention, il ne s’agit pas de vous fixer des objectifs tout petits… Mais quand il s’agit de la formation de nouvelles habitudes, c’est essentiel.

A vous maintenant

Et voilà, vous avez la méthode qu’il vous faut. Faites-le en premier le matin, quand votre volonté est au maximum, éliminez tous les petits obstacles qui pourraient vous empêcher de vous mettre en action et commencez par des petits pas.

Répétez ce schéma encore et encore. Il fonctionne pour n’importe quelle habitude, sur la santé, la productivité, toutes. Ce procédé est universel, vous avez juste à le suivre. Vous verrez combien cela facilite vos prises de bonnes habitudes. Quand vous êtes face à un nouveau challenge, un changement, vous pouvez vous dire « OK, j’ai tous les atouts en main, je fonce »

Les gens ont souvent une mauvaise conception de la productivité et de la gestion du temps qui leur fait compliquer les choses. Non, cela n’est pas utile. Cette méthode est simple et elle vous amène au succès. Mettez-la en action et formez de nouvelles habitudes.

J’espère que ceci va vous aider et que vous allez l’implémenter. Les habitudes ne sont pas un challenge une fois que vous avez une méthode qui marche pour vous. Mettez-vous au travail. Implémentez. C’est la seule façon de réaliser votre objectif.

Alors, quand commencez-vous ? Dites nous en plus dans vos commentaires. Je les lirais avec grand plaisir.

Excellente semaine.

Philippe