Apprenez à apprendre

Formation Habitudes

Apprendre

Je suis un éternel apprenant. J’adore apprendre, comprendre et transmettre. C’est dans mon ADN je crois car cela m’ a suivi dès que j’ai commencé à savoir lire. Evidemment, au début, je me suis contenté d’apprendre  :-)…

Avec le temps, j’ai compris que la faculté à développer était finalement l’ouverture, la capacité d’apprendre à apprendre. Si vous maitrisez celle-ci, vous pouvez progresser dans ce que vous voulez, mieux que la plupart des gens et surtout beaucoup plus vite et avec beaucoup moins d’effort.

Je partage avec vous ces points clés.

 

Hacker la règle des 10 000 heures

Cette règle, développée par Anders Ericsson et popularisée par Malcolm Gladwell, m’a géné pendant des années en pensant que j’avais besoin de 10.000 heures pour réussir dans un domaine. Elle déclare en effet que vous avez besoin de 10.000 heures de “pratique délibérée” pour atteindre le niveau maître.

Par exemple, comme Gladwell écrit dans “Outliers”,  les Beatles ont obtenu leurs 10 000 heures en jouant 20 heures par jour dans des clubs  en Allemagne avant d’écrire leur premier album.

Mozart a joué du piano pendant 10 000 heures à l’âge de 12 ans.

etc…

Si vous acceptez ce postulat, vous risquez de vous décourager rapidement. Mais maintenant, je suis convaincu que les 10 000 heures peuvent être ignorées.

Voici comment.

Plus, Égal, Moins

PLUS

Trouvez des mentors. Un mentor peut être réel (quelqu’un qui est prêt à vous aider à analyser vos erreurs), ou virtuel (lire des livres).

Le réel et le virtuel sont bons tous les deux. Pour tout ce qui vous intéresse, vous devriez lire 20, 50 livres par an. Vous devriez regarder des dizaines et des dizaines de vidéos.

Nous avons des neurones miroirs qui apprennent en regardant ou en lisant nos mentors virtuels. C’est comme si nous téléchargions leur vie dans notre cerveau et les neurones miroirs pensent que leur expérience est la nôtre.

Quand vous lisez, pour maximiser ce que vous apprenez: immédiatement après avoir lu un livre, écrivez «dix choses que j’ai apprises». Sinon, vous ne vous souviendrez pas de plus de 1 ou 2 choses au mieux du livre.

 

EGAL

Trouvez des gens qui aiment ce que vous aimez et passez autant de temps à parler de ce domaine partagé que possible.

Si vous vous efforcez également de trouver votre propre chemin en apprenant cette nouvelle compétence que vous souhaitez partager, vous développerez la communauté et apprendrez ensemble.

Pourquoi ne pas le faire avec des mentors?

Parce que les mentors ont jusqu’ici dépassé ce niveau, ils ne sont pas toujours capables de vous expliquer les étapes intermédiaires. Et puis nos “oreilles” sont parfois plus réceptives quand l’un de nos pairs nous explique :-).

 

MOINS

Expliquez ce que vous apprenez pendant que vous l’apprenez. Deux raisons:

1) Si vous ne pouvez pas l’expliquer d’une manière simple, alors vous devez en apprendre plus.  C’est l’esprit du débutant.

2) Les personnes qui sont en retard dans l’apprentissage de cette compétence poseront des questions de base dont vous aurez souvent besoin pour répéter, répéter et répéter. Encore une fois, c’est l’esprit du débutant.

 

Micro Compétences

Chaque compétence qui vaut la peine d’apprendre a des dizaines de micro-compétences:

Par exemple, lorsque vous démarrez une entreprise, vous êtes plutôt bon dans un domaine. Mais vous allez devoir acquérir des micro-compétences dans les autres domaines nécessaires pour commencer.

Voici quelques micro-compétences métier:

Vente, gestion des employés, négociation, vente aux investisseurs, vente aux acquéreurs, développement de produits, cohérence et exécution du produit, motivation, stabilité émotionnelle, et ainsi de suite.

Toutes les compétences sont exclusives les unes des autres. Négocier n’est pas la même chose que vendre. Le développement de produit n’est pas la même chose que la gestion. Mais chaque compétence doit être développée pour réussir.

Pour tout ce qui vous intéresse: dressez la liste des micro-compétences. Déterminez où vous êtes bon, où vous êtes …moins bon, et comment vous pouvez apprendre à être meilleur dans chaque. Mieux, laissez de côté ce qui ne vous plait pas et déléguez-le pour vous occuper d’être meilleur dans ce en quoi vous êtes déjà bon.

 

Echec

Tout ce qui vaut la peine d’apprendre demande souvent des efforts. Le succès n’est pas au rendez-vous de suite. Quand vous commencez un sport, vos résultats sont largement en dessous de ceux qui ont l’expérience et la pratique.

La même chose vaut pour les affaires. Pour investir. Pour écrire. Pour agir. Pour l’art. Pour la créativité. Pour tout ce qui vaut la peine d’apprendre.

Et l’échec est douloureux. Personne ne veut perdre de l’argent au poker. Ou en investissant. Personne ne veut passer des mois ou des années à écrire un livre que personne ne lit. Mais si vous aimez quelque chose, et que vous voulez atteindre votre potentiel maximal, votre cœur va se briser lorsque vous échouez inévitablement.

Mais c’est la bonne nouvelle :

Parce que maintenant vous êtes qualifié pour étudier l’échec. Vous pouvez le regarder comme une leçon, comme une opportunité d’apprendre et regarder où vous avez mal tourné. Vous ne pouvez pas apprendre autant en réussissant parce qu’il est plus difficile d’identifier où sont les erreurs .

Avec les entreprises, c’est difficile parce que développer une entreprise peut prendre des années. Mais regardez vos mini-échecs.

Mettez-vous au défi  avec des échéances, mettez-vous au défi de trouver des clients, de mieux les servir, de la micro-exécution du produit, et ainsi de suite.

Déterminez les façons de faire, d’être qui pourraient vous faire échouer, faites-en des opportunités, étudiez-les, modifiez, répétez.

 

Énergie

Cela devrait être le premier élément. Parce que c’est le plus important.

Sans énergie, vous ne pouvez pas apprendre. Si vous ne dormez pas assez, vous serez trop fatigué et vous n’apprendrez pas.

Si vous êtes dans une mauvaise relation, votre cerveau sera distrait et vous n’apprendrez pas.

Si vous n’exercez pas votre créativité, vous ne serez pas en mesure de combiner des idées et d’apprendre du “vide fertile“.

Si vous êtes trop anxieux, vous dépenserez trop d’énergie mentale à vous soucier de l’avenir au lieu d’apprendre dans le présent.

En résumé :

  • SANTÉ PHYSIQUE: manger / bouger / dormir
  • SANTÉ ÉMOTIONNELLE: Éliminer TOUTES les personnes toxiques dans votre vie.
  • SANTÉ CRÉATIVE: Écrivez dix idées par jour. Les idées peuvent concerner n’importe quoi.
  • SANTÉ SPIRITUELLE: Apprenez à gérer votre anxiété et vos regrets. Libérez le contrôle sur les choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle.

Juste ces quatre choses m’ont donné tellement d’énergie 🙂

 

LA RÈGLE DES UN POUR CENT

Essayez d’améliorer 1% par jour sur tout ce que vous essayez d’apprendre. Cela semble être un petit nombre. Juste un pour cent!

Mais 1% par jour, en intérêt composé,  donne du  3800% par an. C’est 37 fois mieux que lorsque vous avez commencé en seulement un an.

Que ce soit pour un sport, les échecs, votre compréhension de la gestion, tout ce que vous avez à faire est de prendre des mesures de base chaque jour pour améliorer aussi peu que 1%.

Tout est une forme d’art. Les plus grands artistes ont un vocabulaire de 100 000 modèles dans leur domaine de prédilection.

Étudiez comment Warren Buffet investit. Ou comment Richard Branson peut construire et gérer 400 entreprises. Ou vous mettre au défi d’échouer un peu chaque jour pour élargir votre zone de confort.

Un pour cent par jour = 3800 pour cent par an.

Voilà quelques conseils simples à mettre en oeuvre, mais redoutables d’efficacité.

Et vous, comment envisagez-vous d’apprendre cette année ? Dites m’en plus dans vos commentaires. Je vous répondrai avec plaisir.

Excellente semaine

Philippe

Leave a Comment