Changez votre manière de lire

Efficacité Lecture

Lire : oui, cet article explique comment tirer le meilleur parti de votre lecture. Peu importe qu’il s’agisse d’un livre, d’un post ou d’un article académique.

« De toute ma vie, je n’ai connu aucun sage (dans un vaste domaine) qui ne lisait pas tout le temps – aucun, zéro. » –Charlie Munger ( associé de Waren Buffet )

L’un des avantages de la lecture est qu’elle vous permet de mieux maîtriser que les autres ont déjà compris. Cela n’est vrai, cependant, que si vous pouvez vous souvenir et appliquer les leçons et les idées de ce que vous lisez.

Arrêter de lire

Les mauvais livres sont une galère. Les bons livres se lisent presque tout seuls.

Lorsque vous prenez un bon livre, vous le sentez instantanément. Non seulement ils sont bien rédigés et regorgent d’idées et de perspicacité, mais ils sont également bien organisés. Vous avez envie lire la page suivante.

Commencez rapidement vos livres, mais abandonnez-les facilement. L’une des plus grandes choses qui retiennent les gens lors de la lecture est notre désir de terminer ce que nous commençons. Les bons livres se terminent, pas les mauvais. La vie est trop courte et votre temps trop précieux.

Une fois que vous réalisez que vous pouvez ne pas terminer des lectures de mauvaise qualité, sans culpabilité, tout change. Cela crée l’opportunité et l’espace pour un bon livre.

Ratissez beaucoup de livres. Lisez-en jusqu’au bout quelques-uns. Relisez immédiatement les meilleurs deux fois.

Niveaux de lecture

Nous avons appris à lire à l’école primaire. Le problème est que c’est la seule façon dont nous avons appris à lire. Adapter votre lecture à ce que vous lisez a plus de sens. Tout n’a pas besoin d’être lu avec la même intensité. Certains livres ne méritent qu’un survol, tandis que d’autres méritent toute votre attention. Les efforts que vous déployez sont liés à ce que vous lisez et à la raison pour laquelle vous le lisez.

Les niveaux de lecture nous proposent quatre approches différentes de la lecture (de la plus facile à la plus difficile). La plupart de notre temps sera passé entre les niveaux 2 et 3.

  • Lire pour se divertir – Le niveau de lecture enseigné dans nos écoles.
  • Lire pour s’informer – Une lecture superficielle. Vous passez en revue, plongez dedans uniquement sur ce qui vous intéresse. Vous avez une idée globale du livre et obtenez l’essentiel sur vos points clés.
  • Lire pour comprendre – Le véritable cheval de bataille de la lecture. Il s’agit d’une lecture approfondie où vous « mâchez des choses et les digérez ».
  • Lire pour maîtriser– Si vous ne lisez qu’un seul livre sur un sujet, il y a de fortes chances que vous ayez beaucoup de points aveugles dans vos connaissances. La lecture synoptique consiste à lire une variété de livres et d’articles sur le même sujet, à trouver et à évaluer les contradictions et à se forger une opinion.

La lecture demande des efforts.

Lecture rapide

La vitesse de lecture est une métrique parmi d’autres. Personne ne se soucie de la vitesse à laquelle vous lisez ou du nombre de livres que vous avez lus l’année dernière. Dans le monde réel, ce qui compte, c’est ce que vous absorbez. Lisez vite pour trouver quelque chose qui vaut la peine d’être lu. Puis plongez lentement et profondément.

Choisissez de bons livres

Améliorer ce que vous tirez de la lecture commence par la sélection d’une excellente matière première. Il est difficile d’obtenir des informations intéressantes à partir de livres qui ont mal résisté à l’épreuve du temps.

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous serez naturellement intéressé par les nouveaux livres. C’est compréhensible. Les nouveaux livres sont pleins de marketing et de promesses…pas toujours tenues. Si quelques nouveaux livres peuvent s’avérer précieux, la grande majorité d’entre eux sera oublié dans des mois.

Comment trier les livres qui valent la peine d’être lus de ceux qui devraient être ignorés ? Il faut du temps.

Le temps filtre ce qui fonctionne de ce qui ne fonctionne pas. Et il n’y a pas besoin de perdre du temps sur ceux qui ne durent pas. La plupart de ce dont vous avez besoin dans les nouveaux livres (développement des compétences, recettes, langages de programmation ou autres industries en évolution rapide) peut être trouvé en ligne.

Le temps de lecture est limité, il doit être orienté vers des connaissances durables. Le coût d’opportunité de la lecture de quelque chose de nouveau est de relire le meilleur livre que vous ayez jamais lu.

Lisez de vieux livres. Lisez les meilleurs deux fois.

Bien que cette approche semble moins sexy que la lecture du dernier best-seller dont tout le monde parle, la plupart de ces livres échoueront à l’épreuve du temps.

Prendre des notes

Le changement le plus important que vous puissiez apporter pour tirer le meilleur parti des livres que vous lisez consiste à utiliser la méthode des feuilles blanches.

Au fil des ans, j’ai testé plusieurs approches et celle-ci fonctionne le mieux par sa simplicité et son efficacité – elle multipliera par 10 votre compréhension du jour au lendemain.

Voici comment cela fonctionne :

Avant de commencer à lire un nouveau livre, sortez une feuille de papier vierge. Écrivez ce que vous savez sur le livre / sujet que vous êtes sur le point de lire – avec une carte mentale si vous voulez .

Après avoir terminé une session de lecture, passez quelques minutes à ajouter à la carte avec une couleur différente.

Avant de commencer votre prochaine session de lecture, passez en revue la page.

Lorsque vous avez terminé de lire, mettez ces feuilles dans un classeur que vous révisez régulièrement.

Pourquoi cela fonctionne-t-il si bien?

Cela prépare votre cerveau à ce que vous êtes sur le point de lire et vous montre ce que vous apprenez.

Lorsque vous commencez avec une feuille vierge, vous êtes obligé de fouiller dans votre mémoire et de mettre sur papier ce que vous savez (ou ce que vous pensez savoir) sur un sujet.

Au fur et à mesure que vous lisez, vous voyez littéralement ces connaissances grandir à mesure que vous ajoutez de nouvelles connaissances aux fondations. Souvent, vous supprimez même des choses que vous pensiez savoir.

Passer en revue ce que vous saviez sur un sujet, ainsi que ce que vous avez appris avant une session de lecture améliore non seulement la mémoire, mais aide à relier les idées. Alors que la plupart des premières connexions proviennent de la mise en place de la structure des auteurs sur vos fondations, la plupart des dernières proviennent de la connexion d’idées entre les disciplines.

Si vous ne savez rien sur un livre ou un sujet, ne vous inquiétez pas. Vous pourrez emprunter la voie des auteurs pour vous lancer.

Au fur et à mesure que votre maîtrise cognitive d’un sujet augmente, vous commencerez à connecter des idées entre disciplines, à être en désaccord avec les auteurs sur des points spécifiques et même à développer vos propres idées.

Lorsque vous avez terminé le livre, placez la page dans un classeur. Passez en revue le classeur tous les 3 mois. Ceci est essentiel pour établir une fluidité profonde et connecter les idées entre les disciplines.

Notes conventionnelles

Oubliez le professeur qui vous a crié dessus pour avoir écrit dans votre livre lorsque vous étiez enfant. Vous l’avez acheté et il est à vous. Vous pouvez écrire dans les marges.

Voici un processus très simple pour prendre des notes lors de la lecture:

À la fin de chaque chapitre, écrivez quelques bullet points qui résument l’idée principale ou des points spécifiques. Utilisez vos propres mots et non ceux des auteurs. Essayez de le connecter à quelque chose dans votre vie – un souvenir ou une autre idée. Notez également toutes les questions sans réponse que vous avez posées en lisant.

Lorsque vous avez terminé le livre, posez-le pendant une semaine.

Reprenez le livre et parcourez toutes vos notes. Dans de nombreux cas, la lecture de vos notes sera aussi bonne que la relecture du livre.

Sur la couverture intérieure, écrivez l’idée principale du livre en utilisant vos propres mots. Si vous vous trouvez coincé, révisez vos notes. (C’est ce qu’on appelle la technique Feynman). L’écriture est le processus par lequel nous découvrons souvent que nous ne savons pas de quoi nous parlons.

Vous pouvez même créer un index personnalisé sur la couverture arrière avec des thèmes ou des sujets.

(Facultatif) Copiez les extraits à la main et placez-les au verso de votre feuille ou tapez-les et mettez-les dans Evernote ou un autre logiciel. Mettez des tags en conséquence.

Le but des notes conventionnelles et de la feuille blanche est de relier les nouvelles connaissances aux anciennes connaissances et de souligner les lacunes dans votre compréhension. Écrire sur ce que vous lisez est un excellent moyen de voir ce que vous avez appris.

Lire davantage

Vous ne pouvez pas arriver là où vous voulez aller si vous n’apprenez pas tout le temps. L’une des meilleures façons d’apprendre est de lire.

Les habitudes de lecture n’ont pas besoin d’être compliquées, vous pouvez commencer dès maintenant une simple habitude de 25 pages par jour. Bien que cela semble faible, les gains s’additionnent rapidement.

Par-dessus tout, souvenez-vous que ce n’est pas parce que vous avez lu quelque chose que vous avez fait le travail nécessaire pour avoir une opinion et agréger des connaissances.

Leave a Comment