Qui suis je

« Ce qui est important n’est pas ce que tu sais, mais ce que tu fais avec ce que tu sais » – Maxime personnelle.

  Lorsqu’on demande à une personne « qui es-tu ? », elle a tendance à répondre par « je suis » suivi de son nom.

Si vous me demandez qui je suis, je vous répondrai que je suis Philippe Picard, mais que je suis surtout mon histoire, car c’est elle qui, au fond, me définit et me rend unique.

L’impact des arts martiaux dans ma vie

Tout a commencé dans un petit village d’irréductibles Gaulois et paysans des Corbières. Comme j’étais un petit garçon timide, submergé par mes émotions et le monde hostile de l’école, mes parents ont cru bon me pousser, à l’âge de 7 ans, sur les tatamis du club de judo local. J’ai alors découvert un monde magique où un petit bonhomme faisait voltiger un géant de 2 m, sans une goutte de sueur. Plus tard, j’ai revêtu le hakama, le costume des Aïkidokas pour me former à l’art de la paix.

De combat en combat, de ceinture en ceinture, je touchais aux plus belles qualités de l’être humain, dont la discipline, l’humilité et le partage. C’est aussi l’ouverture au développement personnel, le corps et l’esprit. Je ne savais pas encore, à l’époque, que ce que j’apprenais à l’intérieur du dojo me préparait à ma future carrière.

La révélation de mes talents

Après mes études en gestion, finance et comptabilité, je commence ma carrière dans un poste de gestion dans l’industrie du meuble. Bien que je sois principalement responsable de la comptabilité, je passe plus de temps avec les clients qu’à jongler avec les chiffres. À ma grande surprise, mon côté empathique prend plaisir à se mettre au service des chiffres et de l’autre.

Vers la fin des années 1980, je me fais embaucher « par hasard » par mon banquier et décroche un emploi dans un monde nouveau. Je goute l’adrénaline du challenge, la fierté des objectifs et résultats atteints, et la puissance de la collaboration humaine.

Les années défilent, je touche à plusieurs métiers et m’éclate avec la mise en œuvre de projets d’envergure, la gestion de grosses équipes, l’organisation et la mise en place de process et même la coordination sur de l’immobilier. Formé par de grands cabinets, j’enchaine les missions et monte progressivement les échelons.

50 ans, retour aux sources

Plus je grimpe les échelons, plus mes responsabilités augmentent et plus je passe de temps sur Paris. Le Sud et les Corbières me manquent. Un peu avant mes 50 ans, je sens qu’il est temps de vivre ma légende personnelle et je quitte la banque pour me ressourcer dans les lieux de mon enfance.

Dix-huit mois d’ancrage dans la nature et la spiritualité m’alignent et me montrent ma prochaine destination. Je crée mon cabinet de Business Consultant pour accompagner les chefs d’entreprise à s’épanouir dans une entreprise pérenne.

Quand les succès se multiplient

Je découvre les joies et les galères de l’entrepreneuriat, notamment celles de travailler seul. Cette aventure me mène, en 2013, à croiser la route de BNI à Narbonne. C’est l’illumination ! Je trouve chez BNI mes clients idéaux. Je baigne dans tout ce qui me fait vibrer : l’engagement, la collaboration, la discipline et le challenge.

Un an et je passe de simple membre à Directeur Consultant, puis Directeur Régional. En juillet 2014, je constitue une équipe de Directeurs Consultants et ensemble, nous créons la région BNI Grand Sud, qui passe de 20 à 800 membres et échange plus de 45 millions d’euros de chiffre d’affaires. Nous avons réalisé ce que d’autres équipes ont mis 10 à 15 ans à atteindre en seulement 4 ans, cela grâce à la méthode et à mon accompagnement.

En 2018, l’aventure se poursuit et je constitue une nouvelle équipe pour créer BNI Val de Loire.

En parallèle, mon activité de conseil continue à prospérer. Mes clients vont de la toute jeune TPE à des boites de 32 M€ de chiffre d’affaires. Pour compléter ma palette de couleurs, je me forme au Money Coaching, illustrant ainsi auprès de mes clients mon mojo, Time AND Money.

Ma plus grande force : donner aux petites entreprises les atouts d’une grande sans les inconvénients.

Transmettre

Aujourd’hui, je réalise que j’ai atteint un âge où la transmission est importante. Toutes ces expertises, ces expériences, ces méthodes, j’ai envie de les transmettre. Dans mes réseaux, je rencontre des jeunes consultants qui n’arrivent pas à vivre de leur entreprise. Je croise régulièrement des cadres en reconversion qui hésitent à se lancer. Ils pensent cette activité apparemment réservée à une élite issue des grandes écoles, ou à de gros cabinets de consultants. C’est FAUX !

Et si je prenais ces gens sous mon aile? Si je leur transmettais ce qui leur permettra de faire du Business Consulting nouveau genre ?

Tant de PME et de grands groupes ont besoin d’un Business Consultant éthique et efficace… Et je ne suffis plus à la demande.

Et si je pouvais contribuer à plus grande échelle en créant une formation professionnelle et certifiante ?

Voilà ce qui m’a motivé à créer la Business Consultant Académie. Elle me permet aujourd’hui de former des consultants atypiques, efficaces et rentables pour accompagner des entreprises locales et régionales. Ils seront des acteurs d’un développement économique et éthique nouveau.

Et si vous étiez l’un de ces acteurs ?

Business Consultant Académie

 Vous voulez en savoir plus ?

Mon approche

Témoignages

Iris RAMOS, Présidente SAS STEP


 

Michel DELBRAYELLE

Jeune entrepreneur de 58 ans, ancien banquier reconverti en Money Coach


Philippe m’a vraiment apporté un plus très significatif :

  • Bâtir ensemble une stratégie de visibilité axée sur de la communication régulière ,
  • Créer et mettre 1 site internet en place,
  • Construire une première offre digitale
  • Atteindre un objectif de nouveaux clients et des tactiques à expérimenter pour y arriver et ’en assurer le suivi.
  • Prise de conscience de choses que je n’aimais pas faire ou pas suffisant formé (ex-écriture d’articles sur mon blog sans connaitre les codes du référencement)

Si je devais donner une raison pour travailler avec Philippe à quelqu’un qui hésite ce serait :

Maitre dans l’organisation et l’optimisation du temps, Philippe accompagne son client d’une ‘’main de fer dans un gant de velours ‘’. Son accompagnement est structuré et structurant , et avec beaucoup de bienveillance également.


   Laurence Hirtz   ClefdeVoute.fr

Agence immobilière

Avant de travailler avec Philippe, ma difficulté était d’organiser mon planning avec mes différentes activités professionnelles. Sa méthodologie et son approche de planification concrète m’ont vraiment aidée à dépasser cette problématique. La richesse de l’échange et du partage avec d’autres personnes confrontées aux mêmes problématiques est vraiment appréciable.

Grâce à l’atelier, sur une journée,  j’ai réorganisé mon temps de travail et réparti de façon plus judicieuse mes différentes activités. Participer à cet atelier c’est repartir avec une nouvelle vision de l’organisation de son temps!


 

Lionel Panissal   Bungalow-pro.fr

Avant de travailler avec Philippe, j’étais débordé dans mes activités et j’avais beaucoup de mal à atteindre mes objectifs. Après avoir suivi son accompagnement, j’ai mis en place l’intégralité de sa méthode dans mon entreprise et mon activité de directeur consultant BNI.

En 12 mois seulement non seulement j’ai dépassé largement mon objectif de CA de 750.000€ (puisque j’ai atteint 1.100.000€) mais surtout je suis beaucoup plus efficace dans tout ce que je fais et j’ai du temps pour ma famille.

En tant que directeur consultant de 3 groupes BNI, cela m’a permis d’aider mes comités directeurs à atteindre leurs objectifs en optimisant le temps passé. Ainsi, en suivant sa méthode, mon dernier groupe est passé de 25 à 39 membres en 5 mois seulement. Je recommande vivement sa méthode.


Sur le pont, agence de communication
Avant de participer à l’atelier OSER² , je ne parvenais jamais à boucler les priorités que je m’étais fixées car j’étais toujours parasitée par des sollicitations venant des autres (équipe, client, réseau …) Ce que j’ai le plus apprécié dans cette journée est d’avoir de grandes idées fondatrices traduites de façon concrète et pratique. Bien sûr tous les « petits trucs » faciles à mettre en place et qui ont de l’impact sur l’organisation sont aussi bien utiles! Dorénavant j’ai compris comment garder le leadership sur l’organisation de mon temps. Je sais quelles sont les bonnes questions à me poser pour prioriser. J’ai réaménagé mon agenda. Je partage mon planning et surtout je le fais respecter. Je ne me laisse plus parasiter par tout un tas de petites tâches (mails, téléphone…) et surtout j’utilise mon journal de bord Focus.