3 moyens très efficaces pour prendre des notes

Apprentissage Efficacité Lecture

Il y a trois étapes pour prendre efficacement des notes pendant la lecture :

  1. À la fin de chaque chapitre, écrivez quelques bullet points qui résument ce que vous avez lu et personnalisez-le si vous le pouvez, c’est-à-dire appliquez-le à quelque chose de votre vie. Notez également toutes les questions sans réponse. Lorsque vous avez terminé le livre, posez-le pendant une semaine.
  2. Reprenez le livre et parcourez toutes vos notes. La plupart seront éphémères, mais il y en aura certaines dont vous voudrez vous souvenir. Écrivez-les sur la couverture intérieure du livre avec un numéro de page.
  3. (Facultatif) Copiez les extraits à la main ou prenez-en une photo pour les insérer dans Evernote. Mettez les tags en conséquence.

***

On m’a demandé régulièrement comment prendre des notes tout en lisant beaucoup. Souvent, ce que les gens veulent vraiment, c’est comment puis-je mieux me concentrer, retenir et utiliser ce que je lis. Et prendre des notes en lisant peut surcharger toutes ces choses si vous le faites correctement. Cependant, lorsque nous apprenons à lire, nous ne sommes pas autorisés à écrire dans des livres. On n’apprend donc jamais vraiment un système de prise de notes que l’on puisse utiliser à l’âge adulte.

Première étape

La première étape dans la prise de notes est de comprendre pourquoi vous prenez des notes. Si vous étudiez pour un examen, vos notes seront différentes de celles d’une lecture pour vous divertir. La façon dont vous prenez des notes dépend de leur raison d’être.

Apprendre quelque chose de nouveau en tant qu’adulte est fonction de la consommation d’informations (ce que vous lisez et comment vous lisez), des informations que vous retenez et de votre capacité à mettre en pratique ce que vous avez appris (reconnaître des modèles). Pour cela, j’utilise un processus de prise de notes simple en trois étapes ( je lis environ 50 à 80 livre par an ).

Comme presque tout dans la vie, il n’y a pas de réponse magique qui convienne à tout le monde. Vous devrez faire quelques essais et erreurs et prendre ce qui fonctionne pour vous.

Prendre des notes pendant la lecture

La première chose que je fais lorsque je prends un livre est de lire la préface, la table des matières et la pochette intérieure. Souvent, je jette également un coup d’œil sur l’index. Cela ne prend pas longtemps et me fait souvent gagner du temps, car de nombreux livres ne dépassent pas ce filtre.

Ce filtre est une forme d’écrémage systématique, dixit Mortimer Adler, un gars qui a littéralement écrit le livre sur la lecture. Adler dit qu’il existe quatre niveaux de lecture. J’ai tendance à mélanger la lecture d’inspection et la lecture analytique pour la plupart des livres.

De cette façon, lorsque je commence à lire un livre, j’ai une idée de ce dont il s’agit, de l’argument principal et d’une partie de la terminologie impliquée. Je sais où l’auteur va m’emmener et les grandes lignes de la façon dont ils vont m’amener. C’est une information très utile.

En lisant, je prends des notes. J’entoure les mots que je dois rechercher. Je marque des points qui, à mon avis, sont essentiels. Je souligne tout ce qui me paraît intéressant. Je commente souvent dans les marges. J’essaye de dégager des hypothèses, etc.

À la fin de chaque chapitre, j’écris quelques puces qui résument ce que je viens de lire. Lorsque j’ai terminé, j’écris un bref résumé de tout le livre, puis je fais quelque chose que peu d’autres font. Je laisse le livre reposer.

Je pose le livre sur mon bureau et je ne le toucherai pas pendant quelques jours à une semaine. C’est très important.

Deuxième étape

Lorsque je reprends le livre, je relis tous les gribouillis, soulignements et commentaires que j’ai faits (en supposant que je sache encore lire mes écrits). Parfois je ne peux pas.

Je ne suis pas la même personne qui a lu le livre la première fois, deux choses ont changé. (1) j’ai lu le livre en entier et (2) j’ai eu la chance de dormir dessus, de laisser maturer les idées, les connexions.

Si quelque chose m’intéresse encore, j’écris une note dans les premières pages du livre, dans mes propres mots, sur le sujet. Il s’agit souvent d’un résumé, mais il s’agit de plus en plus de moyens d’appliquer les connaissances. J’indexe ceci au numéro de page du livre.

Parfois, et cela dépend du livre, je vais créer une sorte de résumé mental des principaux arguments et lacunes du livre. Parfois, je fais des liens croisés avec d’autres livres.

Étape 3 (facultative mais très efficace)

Attendez encore quelques jours. Ensuite, parcourez le livre et copiez des extraits à la main et placez-les dans votre référentiel ou commonplace book. J’utilise ces notes pour connecter et synthétiser des idées au fur et à mesure que je lis.

Pour faciliter les choses, connectez les idées à quelque chose que vous avez déjà dans votre esprit. Est-ce une continuation de l’idée ? Remplace-t-elle une autre idée ? Est-ce la même idée dans une discipline différente ? J’ajoute ces connexions à mes notes et je les imprègne dans mon esprit. Souvent, je me trompe, mais c’est le processus.

PS : suite à l’écriture initiale de cet article, j’ai depuis fait évolué mon système vers une version hybride, prise de notes manuscrites et intégration dans mon système numérique.

J’écoute rarement des livres, mais si vous écoutez un livre, créez une nouvelle note pour ce livre et tapez des notes pendant que vous écoutez. Je connais quelques personnes qui ne prennent pas de notes pendant qu’elles écoutent car elles le font dans la voiture. Dans ce cas, s’asseoir tout de suite au travail et taper vos notes est un moyen efficace d’améliorer la rétention et l’apprentissage, même si les notes sont moins précises.

Leave a Comment